Plan de lutte 2018-2019

001 - École Philippe-Labarre

ÉVALUATION DES RÉSULTATS



Démarche d'évaluation des résultats pour être conforme à la L.I.P


SE SERVIR DE L'ANALYSE DE SITUATION
Vulnérabilité ou problématiques cible Comportements attendus
Lors du passage du QES en 2013, la proportion d’élèves disant se faire achaler, insulter ou faire rire d’eux par d’autres élèves était très importante. Nos observations de l’an dernier démontrent que cette problématique est toujours présente et à certains moments de l’année en augmentation. Les situations d’intimidation ou de harcèlement sont très rares, mais le sentiment de sécurité ou de bien-être doit continuer à être travaillé. Pour l’année scolaire 2017-2018 et 2018-2019, diminuer la proportion des élèves qui disent se faire achaler ou être victimes de moqueries ou d’insultes de la part d’autres élèves. Le personnel de l’école assure une surveillance active et intervient selon ce qui a été convenu dans le code de vie et le plan de lutte contre l’intimidation et la violence. Tous les intervenants invitent systématiquement les élèves à poser des gestes de réparation significatifs lorsqu’ils posent des gestes répréhensibles envers d’autres élèves. Les élèves utilisent les moyens qui leur sont enseignés pour régler leurs conflits pacifiquement.



Moyens retenus: Prévention universelle Moyens retenus: Interventions ciblées
Enseigner systématiquement les comportements attendus dans tous les groupes (enseignants, TES en soutien). Poursuivre l’appropriation de la technique de résolution des conflits (enseignants). Appliquer les modalités du plan de surveillance, notamment aux salles de bains et dans les casiers. Profiter de la surveillance pour renforcer les comportements attendus (surtout en lien avec le langage approprié et la résolution des conflits). Uniformiser les affiches dans l'école Modéliser les comportements auprès des élèves. Activités de gestion des émotions Activités plus spécifiques avec les élèves avec plus de difficultés Activités de socialisation dirigées



ORGANISER L'ÉVALUATION DES RÉSULTATS
Moyens pour évaluer la cible Quand et Qui?
1.Poursuite de la compilation instantanée des contraventions majeures par la direction et de la référence vers une intervention plus systématique à compter de la 3e (psychoéducatrice, TES, accompagnement…) 2.Activités de prévention (universelles et ciblées) auprès des élèves 3.Unité sans violence aux récréations 4.Application rigoureuse du code de vie (réparations…) 5.Enseignement explicite des comportements attendus. 6.Formations sur la surveillance pour tous les intervenants 7.Formation gestion des comportements difficiles 8.Comité code de vie et plan de lutte 9.Rédaction d'un plan de surveillance 10.Revoir la nature des activités rassembleuses afin qu’elles valorisent davantage les comportements sociaux positifs entre les élèves (billets coup de coeur). 1.Tout au lond de l'année scolaire (TES, direction et enseignants) 2. Chaque étape, un cycle différent, une activité de prévention adaptée (Psychoéducatrice et TES) 3.Dès sept 2017 et 2018 (SPVM, élèves 3e cycle, titulaire et psychoéducatrice) 4.En tout temps (tous les adultes de l'école) 5.à chaque 3 semaines (la direction et les enseignants) 6. Janvier 2018 (enseignants et intervenants) Janvier 2019 )service de garde) 7. Dès septembre 2019 (tous les intervenants de l'école) 8. Septembre 2018 (enseignants, psychoéducatrice, resp. sdg et direction) 9. Septembre 2018 (cp,directrice et comité encadrement et code de vie) 10.Janvier 2019 (tous les intervenants de l'école avec la collaboration du comité code de vie)



ÉVALUER LES RÉSULTATS OBTENUS
Degré d'attinte des objectifs Ajustement pour l'année suivante
Les billets jaunes (manquements majeurs) doivent mieux comptabilisés, car nous pensons que les gestes de violence sont en augmentation. Cela s’explique par (hypothèses) : Un appui fragile de certains parents quant à la valorisation de l’école et du code de vie Le mouvement de personnel La surcharge qui amène le choix le désengagement et le choix des interventions Le portrait social de l’école a changé depuis trois ans Habiletés sociales sont plus déficientes (diminution des interactions sociales à l’extérieur de l’école) Interventions Enseignement des comportements attendus par la direction au gymnase Rappel des interventions de la surveillance active Formation du personnel pour intervenir selon le besoin des enfants plus difficiles Nouvelle démarche pour analyse du milieu (QES pour établir un portrait plus juste de la clientèle) Continuer d’informer les parents lorsqu’il y a acte de violence et d’intimidation (victime et agresseur) Augmenter le sentiment d’appartenance par des activités rassembleuses Faire en sorte que tous les enfants y participent indépendamment des comportements de ces derniers Valorisation des comportements attendus



Évaluation des mesures de mise en place pour collaborer avec les parents
Nous tenons à davantage intégrer les parents dans les interventions en les sensibilisant régulièrement aux comportements attendus vis le journal Le Mensuel et par des formations d'intervenants réputés pour aborder des thèmes qui répondent aux besoins des enfants de notre école et du quartier.