Plan de lutte 2020-2021

171 - École Judith-Jasmin

ÉVALUATION DES RÉSULTATS



Démarche d'évaluation des résultats pour être conforme à la L.I.P


SE SERVIR DE L'ANALYSE DE SITUATION
Vulnérabilité ou problématiques cible Comportements attendus
Des manifestations d’insultes et de violence verbale sont présentes à l’école à divers moments de la journée. Les cours d'école et les toilettes sont des lieux où se produisent davantage ces manifestations. Augmenter de 10% d’ici juin 2020 le nombre d’élèves de l'école qui ont développé les habiletés de la gestion des émotions suivantes : * Utiliser des stratégies pour se calmer; * Nommer les émotions ressenties lors d’un conflit; * Exprimer ses émotions d’une manière adéquate. * Que les élèves se donnent 3 stratégies personnelles pour se calmer. * Que les élèves reconnaissent l’intensité de leurs émotions à l’aide du thermomètre intérieur. * Que les élèves, en pratique autonome, utilisent une stratégie pour se calmer lorsqu’une émotion est intense et lors d’un conflit. * Que les élèves puissent nommer les émotions aux adultes et aux autres élèves lors d’un conflit.



Moyens retenus: Prévention universelle Moyens retenus: Interventions ciblées
* Engager l'élève dans un processus d'autoévaluation du programme Vers le Pacifique. * Enseigner systématiquement les comportements attendus dans tous les groupes (enseignants, TES, psychoéducatrice). * Poursuivre l’appropriation de la technique de résolution des conflits (enseignants). * Appliquer les modalités du plan de surveillance, notamment aux toilettes et dans les cours d'école. * Profiter de la surveillance pour renforcer les comportements attendus (surtout en lien avec le langage approprié et la résolution des conflits). * Modéliser les comportements auprès des élèves. * Utiliser les ancrages dans la progression des apprentissages en éducation à la sexualité pour approfondir les contenus. (apprentissage au niveau de la reconnaissance et de l’expression des sentiments et des émotions). * Animer des ateliers spécifiques sur la gestion de la colère et de la résolution des conflits avec un sous-groupe d’élèves (TES, psychoéducatrice). * Appuyer les enseignants des classes pour aider les élèves à se constituer une banque de stratégie pour se calmer (TES, psychoéducatrice, réinvestissement par les enseignants).



ORGANISER L'ÉVALUATION DES RÉSULTATS
Moyens pour évaluer la cible Quand et Qui?
Utilisation de la grille de cueillette de données des compétences des élèves par les enseignants de chaque groupe. Pour chacun des élèves de leur classe, les enseignants auront à évaluer si la présence ou non de la gestion des émotions (stratégies pour se calmer, nommer les émotions ressenties lors d’un conflit, exprimer ses émotions d’une manière adéquate). Il y aura 3 cueillettes de données et les élèves chez qui les critères de la gestion des émotions seront plutôt présents seront comptabilisées. Après la 3e cueillette, les données permettront de quantifier le nombre d’élèves pour lesquels la gestion des émotions est plutôt présente. * 1re cueillette de données par les enseignants: Octobre (avant l’animation d’ateliers) * 2e cueillette de données par les enseignants: Janvier (après le congé des fêtes, ce qui permettra de monitorer l’intervention) * 3e cueillette de données par les enseignants: Juin Le comité plan de lutte compile les résultats et fait un suivi aux membres du personnel de l’école.



ÉVALUER LES RÉSULTATS OBTENUS
Degré d'attinte des objectifs Ajustement pour l'année suivante
Les objectifs ont été campés en tenant compte des règles sanitaires dans un contexte pandémique et ont été centrés sur le bien-être psychologique et émotif des élèves. Nous croyons que la structure en bulles-classes a permis d'éviter des conflits intergroupes et une réduction des insultes (toilettes, cour de récréation). Certaines règles instaurées en contexte de pandémie représentent une valeur positive qui seront être reconduites l'an prochain. La supervision étroite assurée par un intervenant stable a démontré un meilleur encadrement.



Évaluation des mesures de mise en place pour collaborer avec les parents
Le virtuel a primé sur le présentiel. Toutefois, certaines rencontres en présentielles ont été favorisées afin de diminuer l'anxiété de l'élève et/ou de ses parents. Lors des rencontres en conseil d'établissement, un point à l'ordre du jour a permis aux parents d'exprimer toute préoccupation, peur ou anxiété en lien avec le contexte de pandémie.