Plan de lutte 2021-2022

023 - École Alphonse-Desjardins

PLAN DE LUTTE POUR PRÉVENIR ET COMBATTRE L'INTIMIDATION
LA VIOLENCE À L'ÉCOLE

Conforme aux directives du MELS en vigueur dès 2014-2015






IDENTIFICATION DE L'ÉCOLE





















ANALYSE DE LA SITUATION (ACTES D'INTIMIDATION ET DE VIOLENCE)


Outil utilisé pour effectuer l'analyse de situation de l'école Date de la passation
QES - violence et intimidation 2013-05-09

Forces du milieu
Milieu favorisé. Intervenants présents à temps plein. Bonne collaboration dans l'équipe-école. Bonne collaboration équipe-école et famille. Support des intervenants externes.

Vulnérabilité ou problématiques Cible
Outiller les élèves à prévenir et/ou régler efficacement les situations conflictuelles. Mettre en place différents moyens

Moyens d'évaluation de la cible Quand et Qui?
Rencontre multidisciplinaire Chantale Couturier directrice, Marie-Claude Chabot directrice adjointe, Mylène Dubé responsable service de garde, Marc-Olivier Girard psychoéducateur, Gabriel Lamarche-Durand psychoéducateur, Aziza Tabaaloute éducatrice spécialisée et Émilie Guilbault éducatrice spécialisée Fin de l'année scolaire 2021-2022

Comportements attendus Moyens retenus: Prévention universelle Moyens retenus: Interventions ciblées
1. L’élève utilisera les outils proposés et sera en mesure de régler ses conflits de manière respectueuse, concluante et de façon autonome. Les membres du personnel s’approprieront et mettront en œuvre les moyens. 1.1. Actualisation du schéma « situation problématique ou signalement » + système de signalement confidentiel pour les élèves (boîtes aux lettres + fiches) 1.2. Système d’émulation de l’école (mur de la fierté) 1.3. Système d’émulation en classe afin de renforcer les bons comportements des enfants, à la discrétion des enseignants (classe Dojo, conseil de coopération, etc.) 1.4. Souligner la semaine contre l’intimidation de différentes façons 1.5. Affiches Midi trente et supports visuels divers ex : solution aux conflits; non-violence; retour au calme 1.1. Ateliers / animations de la part des TES et/ou psychoéducateurs (en classe ou en sous-groupes) 1.2. Rencontres individuelles avec les élèves impliqués dans des situations conflictuelles 1.3. Communication avec les parents

Mesures de collaboration avec les parents (Conformément aux directives ministérielles et favorisant la stratégie pro-parents de la CSDM)
Communiquer avec les parents tout au long de l’intervention. Publier notre plan d’action pour prévenir l’intimidation, la violence et les comportements sexualisés inappropriés sur le site de l’école.


LE SIGNALEMENT D'UNE SITUATION

Voici les modalités pour effectuer un signalement concernant un acte d'intimidation ou de violence

Pour les élèves Pour les parents
L’élève aura à sa disposition (secrétariat) des fiches de signalement afin de décrire le problème vécu ou ce qu’il vit encore. L’élève placera la fiche dans une boîte prévue à cet effet. Parler avec un enseignant (e), un parent, un éducateur, une direction, lorsque l’acte survient. En tout temps les parents qui ont des inquiétudes peuvent communiquer avec nous par courriel ou par téléphone.

Pour les membres du personnel et les partenaires
Les membres du personnel sont aussi avisés de l’endroit des fiches de signalement, de la localisation des boîtes de dépôt et du protocole mis en place par le comité.

L'école assure la confidentialité de tous les signalements reçus concernant un acte d'intimidation ou de violence. Voici les mesures mises en place dans l'école :

Les élèves victimes ou témoins, de même que leur famille, hésitent parfois à dénoncer par crainte des représailles. C'est pourquoi l'école assure la confidentialité de tous les signalements reçus. Voici les mesures en place dans notre école :

* Les noms de ceux qui sont venus dénoncer les actes ne seront pas divulgués aux élèves impliqués ou aux familles.

* L'échange d'information reste nécessaire pour agir efficacement et assurer la sécurité des élèves dans les différents lieux de l'école. Deux balises permettent de cerner l'absolue nécessité d'échanger une information concernant un élève :

  1. Lorsque cette information compromet le développement ou la sécurité de l'élève.
  2. Lorsque l'ignorance de cette information par l'un ou l'autre des intervenants peut causer préjudice à l'élève.

* Toutes les démarches entreprises seront faites avec discrétion et les situations ne seront jamais discutées devant des personnes qui ne sont pas concernées par la situation signalée.

La direction de l'école qui est saisie d'un signalement concernant un acte d'intimidation ou de violence doit, après avoir considéré l'intérêt des élèves directement impliqués, communiquer promptement avec leurs parents afin de les informer des mesures prévues dans ce présent plan de lutte contre l'intimidation et la violence.

Toutes les manifestations de violence et d'intimidation seront prises au sérieux.



LE PROTOCOLE D'INTERVENTION POUR LES GESTES D'INTIMIDATION ET DE VIOLENCE


Les actions qui doivent être prises lorsqu'un acte d'intimidation est constaté lorsqu'un acte d'intimidation ou de violence est constaté
Suivre le protocole établi (en annexe) S’assurer de la confidentialité

Mesures de soutien de l'élève victime Suivis réalisés pour s'assurer que la situation est réglée
Assurer un environnement sécuritaire (personnel de l’école) Donner un support d’accompagnement (enseignant, direction adjointe, tes, psychoéducateurs) Assurer un suivi Appel aux parents (enseignants ou direction adjointe ou psychoéducateur(trice) Fait par la direction, la direction adjointe et les psychoéducateurs

Mesures de soutien de l'élève témoin Suivis réalisés pour s'assurer que les témoins restent vigilants et se responsabilisent lors d'une situation
Assurer un environnement sécuritaire Donner un support d’accompagnement (enseignant, direction adjointe et psychoéducateurs) Assurer un suivi Appel aux parents Fait par la direction, la direction adjointe et les psychoéducateurs

Mesures de soutien de l'élève auteur pour favoriser un changement de comportement
Réflexion sur le geste Suivi par les psychoéducateurs ou les techniciennes en éducation spécialisée Travailler avec le parent pour changement de comportement

Sanctions disciplinaires Suivis réalisés pour s'assurer que la situation est réglée
Appel aux parents Geste de réparation Retrait/suspension Suivi par la direction Dossier intimidation (garder des traces, dossier de l’élève…) Fait par la direction, la direction adjointe et les psychoéducateurs