Plan de lutte 2021-2022

086 - École Saint-Ambroise

PLAN DE LUTTE POUR PRÉVENIR ET COMBATTRE L'INTIMIDATION
LA VIOLENCE À L'ÉCOLE

Conforme aux directives du MELS en vigueur dès 2014-2015






IDENTIFICATION DE L'ÉCOLE


























ANALYSE DE LA SITUATION (ACTES D'INTIMIDATION ET DE VIOLENCE)


Outil utilisé pour effectuer l'analyse de situation de l'école Date de la passation
QEC-M version courte (Sondage conseil d'établissement sur le bien-être des élèves de l'école St-Ambroise) 2021-11-30

Forces du milieu
Prévention, éducation et interventions selon des pratiques gagnantes et probantes (comme par exemple Moozoom, Fluppy ou autres approches ciblées sur le développement des compétences émotionnelles, essentielles au développement des habiletés sociales.) Actions rapides et concertées de tous les intervenants Travail auprès tant de l'élève qui se dit victime que de celui où ceux qui initient des comportement d'intimidation.

Vulnérabilité ou problématiques Cible
Le plus grands nombres de manifestations d'agressivité (gestes de violence et d'intimidation) est dans la cour de l'école: - Récréations - Périodes du midi - Périodes du soir - Vestiaires et toilettes - Retour à la maison Lors des transitions (corridors et déplacements) Sorties au parc Diminuer le nombre de manifestations d'agressivité au profit d'une augmentation des habiletés prosociales d'ici juin 2022

Moyens d'évaluation de la cible Quand et Qui?
Observer les manifestations d'agressivité ainsi que des habiletés prosociales et les rapporter régulièrement et systématiquement dans des tableaux de consignation prévus à cet effet. QEC-M version courte Nombre d'élèves ayant suivis les ateliers d'habiletés sociales Au 3e cycle, observation des élèves et utilisation du portrait-bulle des comportements adaptatifs pour faire le portrait de la situation. Prises de données fin novembre 2021, février 2022 et fin mai 2022 par l'ensemble des acteurs impliqués Équipe de direction Membres du comité climat scolaire et membres du comité plan de lutte Parent membre du CÉ en collaboration avec la directrice de l'école

Comportements attendus Moyens retenus: Prévention universelle Moyens retenus: Interventions ciblées
Les élèves adoptent un comportement adéquat dans les situations de conflits (habiletés sociales, gestion des émotions, geste de réparation, etc.) Le personnel applique systématiquement le modèle d'intervention de la résolution de conflit et offre aux élèves des occasions d'apprendre la gestion des émotions en contexte social. Activer et revoir le code de vie afin de responsabiliser l'élève (par tous les intervenants). Signer un engagement collectif pour conter la violence et l'intimidation. Exploiter la plateforme numérique MOOZOOM (licence école) pour le développement d'habiletés socio-émotionnelles chez les élèves du primaire: 3 thèmes collectifs seront abordés simultanément avec l'ensemble des élèves pendant l'année scolaire 2021-2022. Programme Floppy pour les élèves du préscolaire Diviser les groupes sur le temps de dîner afin de limiter le nombre d'élèves dans la cour. Définir des zones de surveillance. Mettre en œuvre de manière continue le plan de surveillance stratégique, la procédure de résolution de conflits ainsi que le code de vie, tant pendant les heures de classes qu'au service de garde. Animer ou surveiller de manière accrue certaines aires de jeux ciblées dans la cour de l'école. Poursuivre la formation du personnel concernant l'intervention systématique (gestion des difficultés comportementales, différenciation de ce qu'est la violence versus l'intimidation, etc.) Au 3e cycle, développer systématiquement les habiletés socio-émotionnelles chez l'ensemble des élèves à partir d'un portrait de leurs besoins et en utilisant différents dispositifs d'enseignement jugés efficaces (philosophie pour enfant, s'équiper pour la vie, MOOZOOM, etc.) Aborder régulièrement les moyens du plan de lutte à mettre en œuvre pendant l'année aux rencontres du personnel de l'école, du service de garde ainsi qu'aux rencontres du conseil d'établissement. Ateliers d'habiletés sociales

Mesures de collaboration avec les parents (Conformément aux directives ministérielles et favorisant la stratégie pro-parents de la CSDM)
À chaque année, présentation du code de vie et du système d'encadrement disciplinaire au conseil d'établissement disponibles sur le site Internet de l'école ainsi que dans l'agenda des élèves. Accès à la plateforme numérique MOOZOOM. Mise en place de moyens de communication variés (site Internet, Info-Parents en continu, bienvenue à l a maternelle, première rencontre de parents en septembre, lettres, communiqués, capsules, etc. Activités d'information, de sensibilisation et d'échanges (conférences, documentation, discussion). Implication des parents dans le processus de planification et de réalisation d'un événement (lettres, rencontres, appels téléphonique, etc.)


LE SIGNALEMENT D'UNE SITUATION

Voici les modalités pour effectuer un signalement concernant un acte d'intimidation ou de violence

Pour les élèves Pour les parents
L’élève s’adresse à n’importe quel intervenant de l’école soit verbalement ou par écrit. Automatiquement, l’intervenant informe un membre de l’équipe chargée de lutter contre l’intimidation et la violence. L’information est inscrite dans le canevas de : Collecte de données pour signalement ou plainte concernant un acte d’intimidation. Le Protocole d’intervention suite à un acte d’intimidation ou de violence est mis en action. Le parent s’adresse à la direction par un appel téléphonique, par courriel ou en demandant une rencontre. Automatiquement, la direction nomme une personne responsable parmi l’équipe chargée de lutter contre l’intimidation et la violence. L’information est inscrite dans le canevas de : Collecte de données pour signalement ou plainte concernant un acte d’intimidation. Le Protocole d’intervention suite à un acte d’intimidation ou de violence est mis en action.

Pour les membres du personnel et les partenaires
Le membre du personnel s’adresse à la direction verbalement ou par écrit. Automatiquement, la direction met en place des mesures de soutien pour le membre, rencontre les personnes concernées et informe les relations professionnelles.

L'école assure la confidentialité de tous les signalements reçus concernant un acte d'intimidation ou de violence. Voici les mesures mises en place dans l'école :

Les élèves victimes ou témoins, de même que leur famille, hésitent parfois à dénoncer par crainte des représailles. C'est pourquoi l'école assure la confidentialité de tous les signalements reçus. Voici les mesures en place dans notre école :

* Les noms de ceux qui sont venus dénoncer les actes ne seront pas divulgués aux élèves impliqués ou aux familles.

* L'échange d'information reste nécessaire pour agir efficacement et assurer la sécurité des élèves dans les différents lieux de l'école. Deux balises permettent de cerner l'absolue nécessité d'échanger une information concernant un élève :

  1. Lorsque cette information compromet le développement ou la sécurité de l'élève.
  2. Lorsque l'ignorance de cette information par l'un ou l'autre des intervenants peut causer préjudice à l'élève.

* Toutes les démarches entreprises seront faites avec discrétion et les situations ne seront jamais discutées devant des personnes qui ne sont pas concernées par la situation signalée.

La direction de l'école qui est saisie d'un signalement concernant un acte d'intimidation ou de violence doit, après avoir considéré l'intérêt des élèves directement impliqués, communiquer promptement avec leurs parents afin de les informer des mesures prévues dans ce présent plan de lutte contre l'intimidation et la violence.

Toutes les manifestations de violence et d'intimidation seront prises au sérieux.



LE PROTOCOLE D'INTERVENTION POUR LES GESTES D'INTIMIDATION ET DE VIOLENCE


Les actions qui doivent être prises lorsqu'un acte d'intimidation est constaté lorsqu'un acte d'intimidation ou de violence est constaté
Le protocole d’interventions est en 4 étapes : 1. Évaluation rapide des événements/collecte d’informations et données : communication avec les intervenants concernés, rencontre de la victime et protection (au besoin), rencontre du/des témoin(s), rencontre de/des auteur(s), communication avec les parents et avec les intervenants 2. Interventions rapides – mise en place des moyens avec l’ensemble des intervenants (au besoin : élaboration d’un plan d’intervention pour la victime et/ou l’agresseur.) 3. Suivi des interventions et retours 4. Consignation des informations dans le document « collecte de données pour signalement ou plainte concernant un acte d’intimidation ».

Mesures de soutien de l'élève victime Suivis réalisés pour s'assurer que la situation est réglée
• Rencontre avec la victime ou le (s) témoin (s) (écouter, rassurer, donner des trucs pour aider, etc.) • Intervention d’un professionnel afin d’assurer un suivi et apporter du soutien au besoin • Évaluation de la possibilité de récidive de l’intimidation et action (s) à entreprendre selon la situation. Rencontres ponctuelles de la part d’un membre de l’équipe auprès des témoins et de la victime afin de s’assurer que tous sont en sécurité.

Mesures de soutien de l'élève témoin Suivis réalisés pour s'assurer que les témoins restent vigilants et se responsabilisent lors d'une situation
• Rencontre du ou des témoins (s) (écouter et privilégier une approche de coopération). • Mettre en place des mesures nécessaires pour assurer la protection des élèves (endroit sécurisant et confidentiel). • Intervention d’un professionnel en soutien afin de valoriser les actions et encourager la dénonciation. Rencontres ponctuelles de la part d’un membre de l’équipe auprès des témoins et de la victime afin de s’assurer que tous sont en sécurité.

Mesures de soutien de l'élève auteur pour favoriser un changement de comportement
• Rencontre de l’auteur (écouter et privilégier une approche de coopération). • Demande claire à l’effet que l’intimidation doit cesser immédiatement. • Communication avec les parents (information et coopération) • Application des mesures disciplinaires • Intervention d’un professionnel afin d’assurer un suivi et apporter du soutien au besoin

Sanctions disciplinaires Suivis réalisés pour s'assurer que la situation est réglée
• Mise en place du système d’encadrement disciplinaire en lien avec le code de vie de l’établissement. • Plan d’intervention (au besoin), pour la réintégration de l’intimidateur ou de l’auteur d’un acte de violence. Rencontres ponctuelles de la part d’un membre de l’équipe auprès des témoins et de la victime afin de s’assurer que tous sont en sécurité.