Plan de lutte 2019-2020

114 - École au Pied-de-la-Montagne, Jean-Jacques-Olier

PLAN DE LUTTE POUR PRÉVENIR ET COMBATTRE L'INTIMIDATION
LA VIOLENCE À L'ÉCOLE

Conforme aux directives du MELS en vigueur dès 2014-2015






IDENTIFICATION DE L'ÉCOLE


























ANALYSE DE LA SITUATION (ACTES D'INTIMIDATION ET DE VIOLENCE)


Outil utilisé pour effectuer l'analyse de situation de l'école Date de la passation
QES (questionnaire sur l'environnement socioéducatif) élèves 4e-5e-6e et personnel de l'école 2018-05-14

Forces du milieu
Les résultats du QES font état d'un milieu sain qui ne semble pas éprouver de difficultés majeures à répondre au besoin de sécurité des élèves et du personnel même si l'école fait face à certains défis à cet égard. Quelques forces ressorties: - Relation positive entre les élèves, entre le personnel et entre le personnel et les élèves; - Peu de vol, vandalisme, cyberintimidation et conflits ethniques; - Application des règles par les élèves; - Ensemble des lieux sécuritaire selon les élèves; - Capacité de vivre en proximité.

Vulnérabilité ou problématiques Cible
Quelques vulnérabilités ressorties: - Perception de sécurité; - Insultes entre élèves; - Agressions physiques ; - Menaces verbales et intimidation. 90% des élèves se sentiront en sécurité d'ici juin 2021 (point de départ: 72%)

Moyens d'évaluation de la cible Quand et Qui?
Questionnaire aux élèves Mai 2021 par la direction

Comportements attendus Moyens retenus: Prévention universelle Moyens retenus: Interventions ciblées
- Parler au Je; - Utiliser la méthode commune de résolution de conflits; - Reconnaitre et nommer ses émotions; - Utiliser des stratégies de gestion des émotions; - Demander l'aide d'un adulte; - Respecter le code de vie de l'école - Intervention sur le champ par tous les personnels (Technique ARASS: Arrêter, Rappeler, Aider, Sécuriser, Suivre) - Plan de surveillance stratégique sur la cour et dans l'école; - Méthode commune de résolution de conflits; - Ateliers dans toutes les classes sur les habiletés sociales, la gestion des émotions, la résolution de conflits (thématiques et langage du programme Vers le pacifique) - Enseignement systématique des comportements attendus en classe et au service de garde; - Utilisation des programmes d'éducation à la sexualité et d'éthique et culture religieuse comme leviers; Implication des élèves dans la vie de l'école (conseil d'élèves, équipe de recyclage...) - Ateliers en sous-groupe pour les élèves pour qui la prévention universelle n'est pas suffisante; - Action spécifique pour certains élèves ciblés

Mesures de collaboration avec les parents (Conformément aux directives ministérielles et favorisant la stratégie pro-parents de la CSDM)
- Informer les parents sur les objectifs et actions de l'école via le journal l'Écho de la Montagne et le Plan de lutte pour contrer la violence et l'intimidation - Impliquer les parents dans la recherche de solutions - Offrir des pistes et ressources aux parents concernant la gestion des émotions


LE SIGNALEMENT D'UNE SITUATION

Voici les modalités pour effectuer un signalement concernant un acte d'intimidation ou de violence

Pour les élèves Pour les parents
Verbalement ou par écrit à tout adulte de l'école Verbalement ou par écrit à tout adulte de l'école

Pour les membres du personnel et les partenaires
Verbalement ou par écrit à la direction ou, en l'absence de la direction, à l'éducatrice spécialisée ou la psychoéducatrice, selon le personnel présent à l'école

L'école assure la confidentialité de tous les signalements reçus concernant un acte d'intimidation ou de violence. Voici les mesures mises en place dans l'école :

Les élèves victimes ou témoins, de même que leur famille, hésitent parfois à dénoncer par crainte des représailles. C'est pourquoi l'école assure la confidentialité de tous les signalements reçus. Voici les mesures en place dans notre école :

* Les noms de ceux qui sont venus dénoncer les actes ne seront pas divulgués aux élèves impliqués ou aux familles.

* L'échange d'information reste nécessaire pour agir efficacement et assurer la sécurité des élèves dans les différents lieux de l'école. Deux balises permettent de cerner l'absolue nécessité d'échanger une information concernant un élève :

  1. Lorsque cette information compromet le développement ou la sécurité de l'élève.
  2. Lorsque l'ignorance de cette information par l'un ou l'autre des intervenants peut causer préjudice à l'élève.

* Toutes les démarches entreprises seront faites avec discrétion et les situations ne seront jamais discutées devant des personnes qui ne sont pas concernées par la situation signalée.

La direction de l'école qui est saisie d'un signalement concernant un acte d'intimidation ou de violence doit, après avoir considéré l'intérêt des élèves directement impliqués, communiquer promptement avec leurs parents afin de les informer des mesures prévues dans ce présent plan de lutte contre l'intimidation et la violence.

Toutes les manifestations de violence et d'intimidation seront prises au sérieux.



LE PROTOCOLE D'INTERVENTION POUR LES GESTES D'INTIMIDATION ET DE VIOLENCE


Les actions qui doivent être prises lorsqu'un acte d'intimidation est constaté lorsqu'un acte d'intimidation ou de violence est constaté
1er intervenant (tout adulte témoin): - Arrêter la situation; - Rappeler le comportement attendu; - Séparer l’auteur de la victime ; - Mentionner qu’un suivi sera effectué; - Signaler la situation selon les modalités prévues à l'interne; - Mettre en place des mesures de sécurité temporaire pour assurer la sécurité immédiate des personnes impliquées le temps que le 2e intervenant analyse la situation 2e intervenant: (éducatrice spécialisée ou, en son absence et si la situation nécessite une analyse immédiate, la psychoéducatrice ou la direction): - Rencontrer séparément les élèves impliqués (témoins, victimes, auteurs) pour documenter la situation : nature de l’événement, sa gravité et les personnes impliquées; - Évaluer les circonstances -Accidentel ou délibéré, motivé par quelle émotion (plaisir, peur, colère, recherche d’attention, pouvoir, vengeance, pression des pairs...); - Évaluer le risque de récidive; - Évaluer la légalité de l’acte; - Informer les parents et les impliquer dans les mesures de soutien. Dans tous les cas, la direction est informée de la situation et les événements sont consignés.

Mesures de soutien de l'élève victime Suivis réalisés pour s'assurer que la situation est réglée
- Reconnaître l’incident et rassurer l’élève; - Renforcer le comportement de dénonciation; - Évaluer l’impact de la situation pour la victime; - Définir des stratégies pour éviter ou réagir aux situations - Intensifier au besoin les stratégies de prévention ciblées par l’école; - Enseigner les comportements attendus avec l’appui des autres adultes de l’école; - Offrir un soutien en psychoéducation ou en éducation spécialisée, ponctuel ou à long terme, selon les besoins et avec l'autorisation des parents; - Établir un plan de sécurité au besoin. - Revoir la victime à tous les jours pendant une semaine; - Par la suite, revoir la victime périodiquement.

Mesures de soutien de l'élève témoin Suivis réalisés pour s'assurer que les témoins restent vigilants et se responsabilisent lors d'une situation
- Reconnaître l’incident et rassurer l’élève; - Renforcer le comportement de dénonciation; - Évaluer l’impact sur le climat du groupe, du niveau ou de l’école; - Sensibiliser au pouvoir d’action des témoins; - Définir des stratégies pour éviter ou réagir aux situations; - Intensifier au besoin les stratégies de prévention ciblées par l’école; - Enseigner les comportements attendus (pouvoir d’agir des élèves témoins); - Évaluer la pertinence de réaliser une intervention spécifique auprès des élèves (groupe, niveau, école) - Rappel en classe; - Revoir les témoins au besoin.

Mesures de soutien de l'élève auteur pour favoriser un changement de comportement
- Reconnaître l’incident (amorcer la réflexion sur l’utilisation du/des geste(s)); - Définir des stratégies pour mettre fin à la situation (gestion de la colère, développer des habiletés sociales, etc.); - Impliquer les parents pour la mise en œuvre des stratégies; - Déterminer avec l’élève des engagements à prendre; - Intensifier au besoin les stratégies de prévention ciblées par l’école; - Enseigner les comportements attendus; - Renforcer les progrès de l’élève.

Sanctions disciplinaires Suivis réalisés pour s'assurer que la situation est réglée
La sanction est déterminée en fonction de la nature du geste, sa durée, sa gravité, son impact et du risque de récidive. - Revoir l'auteur à tous les jours pendant une semaine; - Revoir l'auteur périodiquement; - Assurer le suivi prévu au PIA (plan d'intervention adapté) ou au plan d'action s'il y a lieu.