Plan de lutte 2020-2021

242 - École Espace-Jeunesse

PLAN DE LUTTE POUR PRÉVENIR ET COMBATTRE L'INTIMIDATION
LA VIOLENCE À L'ÉCOLE

Conforme aux directives du MELS en vigueur dès 2014-2015






IDENTIFICATION DE L'ÉCOLE















ANALYSE DE LA SITUATION (ACTES D'INTIMIDATION ET DE VIOLENCE)


Outil utilisé pour effectuer l'analyse de situation de l'école Date de la passation

Forces du milieu
Climat: Très bon travail collaboratif au sein de l'équipe école. Les valeurs enseignées à l'école (respect, engagement, responsabilité) s'intègrent au fil du temps grâce au travail rigoureux et constant de tous via l'application de la RAI SCP (réponse à l'intervention via le soutien aux comportements positifs). L'organisation d'un horaire avec un minimum de déplacements minimise les moments de désorganisation. Le service du petit-déjeuner permet à tous les élèves de débuter la journée plus disposés. Compétences des élèves: Étant habitués à faire des médiations, ils répondent positivement à cette approche. Pratiques éducatives: Plusieurs postes de surveillances assurent la sécurité des lieux et permettent d'éviter les débordements, poste de surveillances qui sont fixes afin d'assurer une constance dans l'application des règles.

Vulnérabilité ou problématiques Cible
Il y a beaucoup de violence physique et verbale dirigée vers les adultes. Il y a beaucoup de violence verbale entres les élèves. La constance et la cohérence des interventions est à peaufiner ainsi que la rigueur dans l'application du code de vie. Diminuer les suspensions d'élèves pour motif de violence d'au moins 5% d'ici juin 2022.

Moyens d'évaluation de la cible Quand et Qui?
Le nombre de suspensions répertoriés en fin d'année (reddition de compte) La cueillette des données se fait en juin de chaque année. La direction de l'école est responsable de cette reddition de compte.

Comportements attendus Moyens retenus: Prévention universelle Moyens retenus: Interventions ciblées
voir la ""Matrice-Valeurs retenues et comportements observables (en lien avec la RAI SCP) Enseignement des comportements attendus (plan de leçon pour chacune des trois valeurs dans chaque air de vie de l'école) 3 fois par année à tous les groupes et au besoin en individuel. Surveillances actives et préventives en fonction de postes définis. Soutien au comportement positif (système de cartes poinçonnées et de récompenses lorsque l'élève adopte les comportements attendus). Lorsqu'un situation de violence survient, peu importe la nature, une intervention est faite sur le champ. Animation d'ateliers spécifiques:: -En classe: définition et ressources disponibles; - En sous-groupes: Gestion de la colère et résolution des conflits.

Mesures de collaboration avec les parents (Conformément aux directives ministérielles et favorisant la stratégie pro-parents de la CSDM)
Les parents sont rencontrés minimalement deux fois dans l'année, occasions qui permettent de présenter les priorités de l'école dont une tolérance zéro à toute forme de violence. Lors de situation de violence, les parents sont contactés au plus tard à la fin de la journée de l'événement. Les éducateurs et enseignants sont en contact au quotidien avec les responsables parentaux via l'agenda et par téléphone lorsque les situations l'exigent


LE SIGNALEMENT D'UNE SITUATION

Voici les modalités pour effectuer un signalement concernant un acte d'intimidation ou de violence

Pour les élèves Pour les parents
L'élève peut signaler à tout membre du personnel : éducateur spécialisé, enseignant, professionnel (C.O., psychologue, psychoéducatrice, direction). Le parent est invité à appeler à l'école pour signaler toute situation d'intimidation ou de violence à l'éducateur-trice de son jeune ou à la direction. Il peut, pour ce faire, contacter le secrétariat pour être ensuite dirigé vers la bonne personne.

Pour les membres du personnel et les partenaires
-Les partenaires peuvent signaler une situation de violence ou d'intimidation à l'éducateur/trice du jeune concerné ou à la direction. Il peut, pour ce faire, contacter le secrétariat pour être ensuite dirigé vers la bonne personne. -Les membres du personnel peuvent aussi signaler un acte d'Intimidation ou de violence à la direction.

L'école assure la confidentialité de tous les signalements reçus concernant un acte d'intimidation ou de violence. Voici les mesures mises en place dans l'école :

Les élèves victimes ou témoins, de même que leur famille, hésitent parfois à dénoncer par crainte des représailles. C'est pourquoi l'école assure la confidentialité de tous les signalements reçus. Voici les mesures en place dans notre école :

* Les noms de ceux qui sont venus dénoncer les actes ne seront pas divulgués aux élèves impliqués ou aux familles.

* L'échange d'information reste nécessaire pour agir efficacement et assurer la sécurité des élèves dans les différents lieux de l'école. Deux balises permettent de cerner l'absolue nécessité d'échanger une information concernant un élève :

  1. Lorsque cette information compromet le développement ou la sécurité de l'élève.
  2. Lorsque l'ignorance de cette information par l'un ou l'autre des intervenants peut causer préjudice à l'élève.

* Toutes les démarches entreprises seront faites avec discrétion et les situations ne seront jamais discutées devant des personnes qui ne sont pas concernées par la situation signalée.

La direction de l'école qui est saisie d'un signalement concernant un acte d'intimidation ou de violence doit, après avoir considéré l'intérêt des élèves directement impliqués, communiquer promptement avec leurs parents afin de les informer des mesures prévues dans ce présent plan de lutte contre l'intimidation et la violence.

Toutes les manifestations de violence et d'intimidation seront prises au sérieux.



LE PROTOCOLE D'INTERVENTION POUR LES GESTES D'INTIMIDATION ET DE VIOLENCE


Les actions qui doivent être prises lorsqu'un acte d'intimidation est constaté lorsqu'un acte d'intimidation ou de violence est constaté
1. L'adulte prend un moment pour rencontrer le jeune. 2. S'il s'agit d'un conflit, l'adulte aide l'élève à résoudre son conflit de manière pacifique ou réfère l'élève à son/sa éducateur/trice et s'il juge qu'il s'agit d'intimidation, il complète le formulaire de signalement avec l'élève et le remet à la psychoéducatrice. 3. Si l'adulte n'est pas en mesure de savoir s'il s'agit d'un conflit ou d'intimidation, elle informe l'éducateur/trice de l'élève afin qu'il/elle investigue s'il s'agit d'un conflit ou d'intimidation. 4. S'il s'agit d'un conflit, l'éducateur/trice aide l'élève à résoudre son conflit de manière pacifique. 5. S'il s'agit d'intimidation, l'éducateur/trice complète le formulaire de signalement et le remet à la psychoéducatrice. 6. La psychoéducatrice, dans un délai d'au maximum vingt-quatre heures, prend en charge la gestion de la situation.

Mesures de soutien de l'élève victime Suivis réalisés pour s'assurer que la situation est réglée
1.L'éducatrice offre un suivi quotidien et demeure disponible pour l'élève. 2. La psychoéducatrice offre un suivi (s'il n'y en avait pas déjà un). une semaine après le signalement, la psychoéducatrice rencontre l'élève et vérifie l'état de la situation.

Mesures de soutien de l'élève témoin Suivis réalisés pour s'assurer que les témoins restent vigilants et se responsabilisent lors d'une situation
une semaine après le signalement, la psychoéducatrice rencontre l'élève et vérifie l'état de la situation. En tout temps: vigilance des TES et enseignants; Sur demande: présentation des policiers sociocommunautaires dans le groupe En support: vigilance accru des intervenants de plein milieu

Mesures de soutien de l'élève auteur pour favoriser un changement de comportement
1. l'élève auteur rédige un texte ayant pour thème l'intimidation. Contenu: - Définition - Identification des différents acteurs et rôles de ceux-ci dans une situation d’intimidation - Exemple de gestes et situations d’intimidation - Impact sur la victime - Prise de consciences des gestes, actions de nature intimidatoire qui ont été posés - Repentir (lettre d'excuse adressée à la victime, laquelle sera remise ou non selon la situation).

Sanctions disciplinaires Suivis réalisés pour s'assurer que la situation est réglée
1ere offense: rencontre avec la direction avec possibilité de suspension interne ou externe. Parents informés 2e offense: Suspension, rencontre avec la direction et les policiers sociocommunautaires. 3e offense: suspension, rencontre avec la direction et changement d'école possible. -Suivi en psychoéducation offert (s'il n'y en a pas déjà); -une semaine après le signalement, la psychoéducatrice rencontre l'élève et vérifie l'état de la situation.