Plan de lutte 2018-2019

279 - École FACE (secondaire)

PLAN DE LUTTE POUR PRÉVENIR ET COMBATTRE L'INTIMIDATION
LA VIOLENCE À L'ÉCOLE

Conforme aux directives du MELS en vigueur dès 2014-2015






IDENTIFICATION DE L'ÉCOLE





















ANALYSE DE LA SITUATION (ACTES D'INTIMIDATION ET DE VIOLENCE)


Outil utilisé pour effectuer l'analyse de situation de l'école Date de la passation
NotreÉCOLE (et questionnaire de la santé publique) 2018-01-30

Forces du milieu
Globalement, les élèves du primaire et du secondaire et ce pour les 2 commissions scolaires ont un fort sentiment d'appartenance, ressentent l'esprit de famille, sont ouverts à la différence, ont du plaisir de venir à FACE, reconnaissent le dynamisme du milieu et l'investissement des membres du personnel. Primaire Plus spécifiquement au primaire, les élèves démontrent un fort sentiment d'appartenance et une bonne relation avec les enseignants. Secondaire Plus spécifiquement au secondaire, les élèves démontrent un fort sentiment d'appartenance, sont peu victime d'intimidation et se sentent en sécurité.

Vulnérabilité ou problématiques Cible
PRIMAIRE: Sentiment de sécurité Taux d'intimidation Sentiment d'être supporté SECONDAIRE: Taux d'anxiété et de dépression Sentiment d'être supporté Taux de motivation Augmenter le sentiment de bien-être des élèves du préscolaire, du primaire et du secondaire

Moyens d'évaluation de la cible Quand et Qui?
Remplir à nouveau le sondage NotreÉCOLE Printemps 2020

Comportements attendus Moyens retenus: Prévention universelle Moyens retenus: Interventions ciblées
1. Comportements en lien avec le développement des compétences et des habiletés sociales des élèves ÉLÈVES: *Préscolaire et primaire : VLP *Secondaire : Référentiel EKIP MEMBRES DU PERSONNEL PRIMAIRE: *Formation au programme VLP et appropriation *Promotion lors d’une semaine thématique pour lancer la démarche. *Animation de VLP. *Accompagnement des élèves lors dans la résolution des conflits dans les différents contextes (ex. dans les moments non structurés, au sous-sol, etc.). MEMBRES DU PERSONNEL SECONDAIRE: *Priorisation des compétences. *Échange avec un comité sur le maillage entre les contenus d’EKIP et les contenus disciplinaires. *Présentation aux membres du personnel des maillages possibles. *Enseignement explicitement les contenus priorisés. 2. Comportements attendus en lien avec les actions spécifiques pour prévenir la violence et l’intimidation ÉLÈVES DU PRIMAIRE ET DU SECONDAIRE * Voir interventions ciblées MEMBRES DU PERSONNEL PRIMAIRE ET SECONDAIRE: *Sensibilisation aux différents concepts et à la manière d’intervenir. *Accompagnement des élèves de 6e année, en vue d'une présentation aux élèves du primaire. *Animer un outil de sensibilisation pour les témoins. Mettre en œuvre des actions du niveau 1 du modèle RAI- climat scolaire, violence et intimidation. 1. Développer les compétences et les habiletés sociales des élèves 2. Effectuer des actions spécifiques pour prévenir la violence et l’intimidation PRÉSCOLAIRE, PRIMAIRE, SECONDAIRE *Définir les termes : conflit, violence, intimidation, taquinerie et bienveillance. *Connaître le mécanisme de signalement dans l’école. *Produire des affiches de rappel pour les salles de bain. *Connaître ce que je peux faire si je suis témoin.

Mesures de collaboration avec les parents (Conformément aux directives ministérielles et favorisant la stratégie pro-parents de la CSDM)
Envoyer la planification des actions et le plan de lutte de l’école (incluant la procédure pour signaler une situation de violence et d’intimidation). Mettre sur le site Internet des ressources en lien avec : - La définition des termes (ex. vidéos du SPVM); - La résolution des conflits et la communication positive; - Comment accompagner son enfant s’il est témoin de gestes de violence et d’intimidation (ex. site ministériel). L’éducation aux médias (ex. Habilomédias).


LE SIGNALEMENT D'UNE SITUATION

Voici les modalités pour effectuer un signalement concernant un acte d'intimidation ou de violence

Pour les élèves Pour les parents
Victime ou témoin En parler à un adulte signifiant pour l'élève (enseignant, TES, surveillant d'élèves, psychoéducatrice, conseiller en orientation, membres du service de garde, directrice adjointe) ET/OU Remplir le formulaire de dénonciation qui est disponible au café étudiant, au bureau 105, au bureau 351 et sur le site web de l'école (face@csdm.qc.ca). Transmettre l'information à un membre du personnel (enseignant, TES, surveillant d'élèves, psychoéducatrice, conseiller en orientation, membres du service de garde, directrice adjointe) ET/OU Remplir le formulaire de dénonciation qui est disponible au café étudiant, au bureau 105, au bureau 351 et sur le site web de l'école (face@csdm.qc.ca).

Pour les membres du personnel et les partenaires
Transmettre l'information à un membre de l'équipe d'encadrement (TES, psychoéducatrice, directrice adjointe) ET/OU Remplir le formulaire de dénonciation qui est disponible au café étudiant, au bureau 105, au bureau 351 et sur le site web de l'école (face@csdm.qc.ca).

L'école assure la confidentialité de tous les signalements reçus concernant un acte d'intimidation ou de violence. Voici les mesures mises en place dans l'école :

Les élèves victimes ou témoins, de même que leur famille, hésitent parfois à dénoncer par crainte des représailles. C'est pourquoi l'école assure la confidentialité de tous les signalements reçus. Voici les mesures en place dans notre école :

* Les noms de ceux qui sont venus dénoncer les actes ne seront pas divulgués aux élèves impliqués ou aux familles.

* L'échange d'information reste nécessaire pour agir efficacement et assurer la sécurité des élèves dans les différents lieux de l'école. Deux balises permettent de cerner l'absolue nécessité d'échanger une information concernant un élève :

  1. Lorsque cette information compromet le développement ou la sécurité de l'élève.
  2. Lorsque l'ignorance de cette information par l'un ou l'autre des intervenants peut causer préjudice à l'élève.

* Toutes les démarches entreprises seront faites avec discrétion et les situations ne seront jamais discutées devant des personnes qui ne sont pas concernées par la situation signalée.

La direction de l'école qui est saisie d'un signalement concernant un acte d'intimidation ou de violence doit, après avoir considéré l'intérêt des élèves directement impliqués, communiquer promptement avec leurs parents afin de les informer des mesures prévues dans ce présent plan de lutte contre l'intimidation et la violence.

Toutes les manifestations de violence et d'intimidation seront prises au sérieux.



LE PROTOCOLE D'INTERVENTION POUR LES GESTES D'INTIMIDATION ET DE VIOLENCE


Les actions qui doivent être prises lorsqu'un acte d'intimidation est constaté lorsqu'un acte d'intimidation ou de violence est constaté
Rencontre de tous les acteurs (victime, témoin et agresseur) Suivi individualisé selon le rôle dans la situation.

Mesures de soutien de l'élève victime Suivis réalisés pour s'assurer que la situation est réglée
Rencontre individuelle avec l'élève Mise en place de mesures pour réintégrer la classe si cela s’applique Intervention favorisant l’acquisition de nouveaux comportements adéquats; (habiletés sociales) Adapter l’intervention et une mise en place en mesure visant à protéger les victimes Suivi par la/le TES; Suivi aux parents par la direction adjointe; Collaboration avec le SPVM si nécessaire; Signalement à la DPJ si nécessaire. Référence au comité Multi si nécessaire. Enseignement de stratégies de résolution de conflits. Suivi fait par l'équipe d'encadrement pour vérifier le bien-être de l'élève, s'assurer que la situation revienne à la normale et que les mesures de soutien et d'aide ont été appliquées. Valider régulièrement auprès de l'élève concerné que les actes d'intimidation ont pris fin Suivi auprès des parents et des enseignants.

Mesures de soutien de l'élève témoin Suivis réalisés pour s'assurer que les témoins restent vigilants et se responsabilisent lors d'une situation
Rencontre individuelle avec l'élève Sensibiliser le témoin à l’importance de son rôle Adapter l’intervention et une mise en place en mesure visant à protéger le témoin Valider régulièrement auprès de l'élève concerné que les actes d'intimidation ont pris fin Rencontre ponctuelle pour vérifier le bien-être de l'élève suite à la situation.

Mesures de soutien de l'élève auteur pour favoriser un changement de comportement
Rencontre individuelle avec l'élève Mise en place de mesures pour réintégrer la classe si cela s’applique Intervention favorisant l’acquisition de nouveaux comportements adéquats; (habiletés sociales) Suivi par la/le TES; Suivi aux parents par la direction adjointe; Collaboration avec le SPVM si nécessaire; Signalement à la DPJ si nécessaire. Référence au comité Multi si nécessaire. Enseignement de stratégies de résolution de conflits.

Sanctions disciplinaires Suivis réalisés pour s'assurer que la situation est réglée
Suspension à l’externe et rencontre avec les parents Arrêt d’agir dans un organisme externe (YMCA alternative suspension) Signalement à la DPJ (LSJPA) ou SPVM si nécessaire Relocalisation de l’élève vers une autre école au besoin. Suivi fait par l'équipe d'encadrement pour s'assurer du bien-être des élèves concernés, vérifier que la situation revienne à la normale et que les mesures de soutien et d'aide ont été appliquées. Valider régulièrement auprès des l'élèves concernés que les actes d'intimidation ont pris fin Suivi auprès des parents et des enseignants.